Le Hagelschloss : Visite du château
ATTENTION : La visite d'un château est au risque et péril des visiteurs ( chute de pierres, risque de chute ... ).

Pour visiter le château, rien de plus simple, cliquez sur une zone colorée, une photo s'ouvrira avec sa description.

Pour votre information, les points en ROUGE indique un lien ; tandis que ceux en VERT indique une description.

Petite desciption du site :

Le site est coupé en deux parties. La partie sud (A) est celle dirigée vers le plateau; la partie nord (B) occupe l'extrêmité de l'éperon du côté de la vallée. La partie sud est une vaste enceinte polygonale qui suit là découpe du rocher. On peut parler ici d'une grande esplanade fortifiée placée en couverture du château. Dans l'angle sud-ouest l'appareillage de l'enceinte est encore de toute beauté avec des pierres à bossages en forme de longues miches à pain. C'est probablement à cet endroit que se situait l'entrée de la cour. A gauche, sur une avancée rocheuse, se dressait probablement une tour qui dominait la rampe d'accès. Le reste du site est tellement bouleversé qu'il est impossible d'en livrer la configuration des bâtiments.

Un second fossé, plus impressionnant que le premier, isolait la partie nord de l'éperon qui portait le château proprement dit. L'accès au burg est difficile à préciser. Elle devait se situer sur le front est . Tout indique l'existence d'un pont volant qui précédait l'entrée. Plusieurs encastrements de poutres sur ce côté indiquent un seuil de passage. L'arrivant s'engageait dans un étroit réduit fermé à l'ouest par la masse du donjon . L'entrée s'ouvrait à angle droit, par la gauche. On pénétrait alors dans une cour haute occupée également par un grand bâtiment tourné vers le fossé. Le palas devait occuper l'angle nord du rocher. Un mur bouclier protégeait l'habitat dans l'angle nord-ouest. L'enceinte, grâce à un magnifique arc de décharge, enjambe une impressionnante faille du rocher. Elle se rabattait, à l'est, sur le donjon. On discerne, sur la face interne du mur reposant sur l'arc de décharge des corbeaux qui indiquent un niveau de plancher. Une trappe permettait, peut-être, l'utilisation sur ce côté d'un engin de levage.

La tour était de section presque carrée, construite avec d'impressionnants blocs à bossages. Tout un pan de mur s'est éffondré dans le fossé et la maçonnerie conserve son alignement. Au sommet du plateau subsiste également un pan de mur simplement renversé, les bossages tournés vers le ciel. La position des blocs laisse supposer que c'est une explosion qui a déchiré le donjon. Les Strasbourgeois ont probablement placé quelques barils de poudre dans la tour pour l'abattre.


 

 

:: Partenaires :: Aide :: Ecrivez-moi ::
Kit Graphique XLTouch Site des châteaux Forts d'Alsace