Qu'est-ce qu'un château fort ???

En 1274 un receuil de coutumes, le Schwabenspiegel, est le principal code juridique de l'ouest de l'Allemagne. Un batiment est considéré comme une fortification si le fossé est d'une profondeur telle que celui qui creuse ne puisse plus envoyer la terre seul, par dessus le rebords. Les batiments doivent comporter trois niveaux, ou s'ils sont équipés d'un chemin de ronde ou d'un crénelage. Si les murs ou la palissade sont d'une hauteur telle qu'un cavalier ne puisse pas en toucher le sommet, qui, lui aussi peut être recouvert d'un chemin de ronde ou d'un crenelage.

Il n'y a pas de spécificités a un châteaux forts. Car du point de vue de construction ( facon d'ériger un mur, la sculpture d'une fenêtre, les matériaux utilisés, le fait d'elever une toiture... ) ou des objet de la vie quotidienne, il n'y a aucune différence entre un édifice militaire, religieux ou civils. Un château est une arme, un objet d'enjeux militaire, mais il n'y a pas de particularités propre aux châteaux: les villes sont aussi pourvues de tours, d'enceintes; un clocher ou un cimetière peut également être fortifier. Certaines maisons urbaines présente également des pierres à bosse, présente également dans les ruines.

Si les habitants d'un château de montagne peuvent vivre en quasi autarcie, c'est également le cas de certains édifices religieux ( Mont ST-ODILE ). Ce qui touche un château peu mieux se comprendre par son étude architecturale, historique.

Exemples de fortifications:

La Pfalz:

C'est une résidence fortifiée des rois et des empereurs en déplacement, se compose d'une salle d'apparat et d'une grande salle de receptions, d'appartements , d'une chapelle, d'écuries, de greniers et de magasins. La plus connue est sans nul doute celle de H'aguenau ( voir le chapitre gravure ). D'autres palais alsaciens se trouvent a Kirchheim ( d'époque Mérovingienne ), Brumath ( vers 770 ) et Erstein ( vers 953 ).

La Motte:

Vue en 3D.

Reconstitution photographie.

Document sonore et visuel.

Ces types de châteaux apparaissent vers le début du Xème siècle. Ce sont des constructions de plaine, on en trouve pas de semblable ne montagne. La motte se compose de plusieurs éléments: la motte d'une allure conique supportant le donjon, qui pouvait servir d'habitation seigneuriale. Une plate-forme servant de basse-cour. On peu y trouver des écuries, étables, silos, celliers, logements. tout l'ensemble est séparé du reste de la plaine par des douves. La défense pouvant être doublée par un moyen de palissade ou de rempart, levée de terre... toujoutrs avec des éléments provenant du creusement du fossé. il existe par - onctre plusieurs type de châteaux a mottes ( agencements, formes ... différents).

La construction de ce genre de châteaux comporte un immense travail de terrassement, habituellement effectués par les corvées. De nos jours ce genre de constructions a disparu : urbanisation, constructions en bois... Il nous reste seulement une "image". Les mottes ne sont pas érigées pour éviter les inondations: un château est le symbole du pouvoir et se doit donc de dominer le plat pays.

La Wasserburg:

Comme son therme l'indique, Wasserburg signifie " château de plaine entouré de douves ", alimentés par un proche cours d'eau., pouvant se transformer en étang. Les douves destinées à la défense de la place, peuvent également servir de vivier a poissons. Cependant un gros désavantage... Ainsi les châteaux de Mulhouse ( en 1261 ) et de Marlenheim ( en 1444 ), ont été pris car l'eau des fossés avait gelé et donc facilité l'accès au pied des murailles.

En tant qu' habitant de Breuschwickersheim, le château de mon village était typiquement une Wasserburg. Breuscheck est situé sur la bruche, dont il tire son nom. Cette fortification fait partie d'une ceinture qui entouré Strasbourg. Les guetteurs donnaient l'alarme en cas de dangers afin que les habitants des faubourgs puisses se réfugier dans les murs. Au XVème siècle, Breuscheck est entouré d'un étang. Breuschwickersheim, est composé de deux mots : Breuscheck ( nom du château ) et Weyerhaus ( Weyer = étang en allemand ).

Cinq plans de construction :

Cinq plans principaux ont pu être repertoriés en Alsace. Il n'est pas possible actuellement d'établir une chronologie précise. On sait tout de même que le plan régulier flanqué de tours rondes est une création du XIIIe siècle. Il apparaît semble-t-il pour la première fois à Delle vers 1232. Il présente alors la solution la plus parfaite, reproduite également vers 1261 à Breuschwickersheim: profitant des données du terrain, on oriente une tour hypertrophiée, qui fait office de donjon, vers le côté le plus menacé. On applique à la plaine les principes inventés en montagne. Mais le plus souvent les tours sont d'égale importance. Elles sont de plus en plus basses au fur et à mesure que se développent les armes à feu. Les châteaux d'Osthouse et de Weckenthal montrent l'évolution finale au XVIe siècle. Au XVème siècle, peut-être dès le XIVe siècle? une tour supplémentaire protège l'entrée coincée entre elle et une tour d'angle. On obtient ainsi un petit "châtelet" d'entrée. Vers la fin du Moyen-Age surgit une forme très simple: on flanque directement le bâtiment d'habitation. Un plan différent consiste à créer une circulation entre le logis et la courtine au lieu d'appuyer les bâtiments contre le rempart en ménageant une cour. C'est le principe qui existe dans les châteaux à mottes dès l'origine. Au XVe siècle, les Wasserburgen de ce plan résultent d'ailleurs le plus souvent de transformations de mottes castrales. On supprime la courtine de mi-pente et on élève un mur de soutènement à la motte!

Plan de construction

Cimetières et clochers :

Une certaine confusion règnes parfois entre châteaux et cimetières fortifiés ( exemple à Chatenois ... ). Il faut savoir que ces cimetières fortifiés ont un caractère de refuge. Il apparaissent vers le XIIème siècle. Les villageois peuvent y stockés leurs biens; la région en compte 115. Dès l'époque romane, les portails des églises peuvent être barricadés.

Les châteaux troglodytiques :

Les barres rocheuses des vosges du nord ( région du Palatinat ), ont servis a la construction de plusieurs châteaux ( exemples : Fleckenstein, Falkenstein... ) dont les escaliers, galeries, citernes, cuisines, réserves... ont été creusé dans le rocher. Au sommet des rochers on y découvre les logis. Tandis qu'au pied de la roche s'étend la basse cour.

 

 

 

:: Partenaires :: Aide :: Ecrivez-moi ::
Kit Graphique XLTouch Site des châteaux Forts d'Alsace